Une lobbyiste au Comité de Gouvernance ? La réponse de Cyril Dion

En réaction à cet article du média indépendant Reporterre, Cyril Dion, garant de la Convention citoyenne pour le climat, et membre du collectif des Gilets Citoyens, apporte quelques éléments de réponses, que nous partageons ici.

https://reporterre.net/Une-lobbyiste-de-la-pollution-au-coeur-de-la-convention-pour-le-climat

Cyril Dion : « Petite mise au point à destination des amis qui se posent légitimement des questions (je m’en poserais aussi) après avoir vu cet article.

J’ai moi-même été surpris par la présence Catherine Tissot-Colle au comité de gouvernance de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Avec les autres garants, nous avons demandé des explications aux co-présidents pour savoir si cela était de nature à remettre en question l’indépendance et impartialité des travaux de la convention. C’est notre rôle. Voici quelques éclaircissements.

Le comité a été mis sur pied dans une négociation avec le gouvernement pour équilibrer sa composition entre des experts du climat (Jean Jouzel, Michel Colombier, Anne-Marie Ducroux), des experts de la démocratie (Loïc Blondiau, Mathilde Imer, Jean-Michel Fourniau), des représentants du Ministère de la transition écologique et solidaire (Ophélie Risler, Leo Cohen) et des membres du champ économique et social (Marie-Claire Martel, Jean Grosset, Dominique Gillier et Catherine Tissot-Colle). https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/comite-gour…/

La moitié des membres font partie du CESE, qui accueille la Convention et qui est la chambre qui représente la société civile organisée (Fondations, associations, entreprises, syndicats), et l’autre vient des Gilets Citoyens qui sont à l’origine du projet. Thierry Pech ni l’un ni l’autre. L’objectif est qu’une pluralité de vues s’y expriment, représentatives de la société, dans sa diversité de point de vue. Cette pluralité est la garantie qu’aucune voix ne puisse devenir hégémonique et prendre le pouvoir sur les autres.

Catherine Tissot est vice-présidente de la section environnement du CESE. En janvier 2013 elle était co-rapporteure avec Jean JOUZEL d’un premier avis sur la transition énergétique : « La transition énergétique 2020-2050 : un avenir à bâtir, une voie à tracer ». 

C’est à ce titre que le CESE l’a proposée pour le comité de gouvernance. 

Elle a effectivement fait sa carrière dans l’industrie minière et nucléaire. Ces dix dernières années elle était Directeur Exécutif en charge du Développement durable (nous savons tous ce que nous pensons de ce terme, pas la peine d’en rajouter 😉) pour Eramet. Ce qui consiste à essayer de minimiser l’impact de l’industrie minière. C’est ce que font les responsables de la RSE, minimiser les impacts, sans remettre en question la validité de l’activité de l’entreprise ou le modèle économique en général. Nous savons aussi cela. Elle sera à la retraite au mois de décembre. 

L’activité des sociétés minières (comme les autres activités extractives) a un impact énorme sur la biosphère. C’est l’une des industries les plus polluantes et qui est en première ligne dans les sujets que nous traitons. Mais aussi une industrie qui fournit les métaux nécessaires à la fabrication de nos batteries, nos téléphones, ordinateurs, voitures et j’en passe. Elle est donc au cœur des choix que nous devons faire entre société high-tech et low tech, extractive ou non, etc.

Une fois cela dit, quelle influence a Catherine Tissot-Colle sur la convention ?

D’une part, elle est la seule représentante des entreprises et du patronat sur 15 membres (ce qui aux yeux de certains est assez peu) et même 17 maintenant que 2 citoyens ont été tirés au sort (et oui) pour en faire partie.

De l’autre, le comité prend ses décisions au consensus ce qui ne permet pas à un de ses membres d’orienter les décisions.

Le comité de gouvernance prend uniquement des décisions d’organisation pour permettre aux membres de la convention de travailler dans les meilleures conditions, mais n’intervient pas dans les travaux ou conclusions de l’assemblée. Il pourrait uniquement orienter les travaux par le choix des experts.

Or, les membres de la convention ont la possibilité de refuser les experts qui leur sont proposés et d’en suggérer d’autres eux-mêmes. Ce qu’ils ont fait ce dimanche.

Ils ont également été prévenu qu’aucun membre du comité de gouvernance, garant ou experts n’avait le droit de chercher à les influencer. Ils peuvent leur partager leurs points de vue, leurs travaux, mais ultimement, ce sont les citoyens qui décident.

Ils ont été informés du métier exercé par Catherine Tissot qui s’est exprimée clairement devant eux.

A ce stade, notre collège des garants a pu constater qu’aucun participant n’a fait l’objet de tentative d’influence qui remette l’impartialité de leurs travaux en question. Idem dans le comité de gouvernance.

Aujourd’hui, cette supposée lobbyiste ne fait pas de lobby à la Convention citoyenne. Et n’en a à priori pas l’intention. Si cela devait être le cas, nous serions saisi par les citoyens ou d’autres membres du comité de gouvernance.

En revanche Catherine Tissot-Colle a un point de vue différent du mien, d’un certain nombre de membre du comité de gouvernance et peut-être de participants sur la question de l’industrie minière.

C’est la vie. Et c’est aussi ce qui se passera dans la convention. 150 personnes tirées au sort ne peuvent pas toutes être des écolos convaincus. 

Ultimement le juge de paix de cette démarche sera son résultat. 

Si nous parvenons, et je pense que nous y parviendrons, à faire émerger des recommandations courageuses qui seront soumises, sans être modifiées, au parlement, au référendum ou à application règlementaire, cela sera historique. Et un moment de vérité pour la société française. 

Que fera-t-elle de ces propositions, nous n’en savons rien.

Mais en attendant de le savoir, nous faisons le maximum pour que les propositions soient à la hauteur de l’enjeu. J’invite ceux qui le veulent à faire ce qu’il faut pour que la pression extérieure sur le gouvernement et sur la société française continue, s’accentue sur la question climatique et écologique au sens large. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Heures Pour toute question : contact@giletscitoyens.org
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close